Skip Navigation LinksAccueil > Nouvelles > Communiqué de Presse de l’UMA en l'honneur de la Journée Mondiale du Braille 2016

Communiqué de Presse de l’UMA en l'honneur de la Journée Mondiale du Braille 2016

Toronto, 4 de janvier, 2016 

Chaque année, le 4 janvier, nous fêtons la Journée Mondiale du Braille en l'honneur de Louis Braille et de sa formidable invention : le système Braille.  Louis est né en France en 1809 et perdit la vue à l'âge de trois ans suite à une blessure oculaire. Mais Louis surmonta son handicap et devint un étudiant aussi appliqué qu'excellent. Lors de ses études, Louis dût lutter avec les modes de lecture et d'écriture, limités, mis à la disposition des aveugles et malvoyants. Ces limites à son indépendance scolaire animèrent Louis à inventer un nouveau système de lecture et d'écriture pour les aveugles. Il créa un système codé simplifié tout en restant polyvalent, composé de points en relief qui représentent les lettres et les chiffres : c'est le système Braille que nous connaissons aujourd'hui. (Pour en savoir plus à propos de Louis Braille, cliquez sur le lien suivant du site web de la Fondation Mondiale du Braille : www.worldbraillefoundation.com/aboutbraille.htm). 

L'invention de Braille changea la façon dont les aveugles pouvaient apprendre à lire, leur accordant une grande autonomie d'apprentissage et de meilleures opportunités d'acquérir compétences, indépendance et épanouissement personnel. La Convention relative aux droits des personnes handicapées des Nations Unies (CRPD) reconnaît également l'importance du Braille et cite explicitement le besoin de reconnaître l'importance du Braille dans plusieurs de ses articles - 2, 9, 21 et 24. La rédaction de la CRPD insiste sur l'emploi du Braille comme moyen de communication pour les aveugles, qui peut également aider à assurer leur intégration sociale. Cela dit le Braille ne peut contribuer à améliorer la vie des personnes aveugles et malvoyantes que s'il est enseigné et mis à disposition à grande échelle.

La communauté des aveugles est vraiment inquiète par rapport à la baisse du soutien à l'enseignement, à l'utilisation et à l'investissement en Braille, notamment parmi les enseignants et les gouvernements, qui croient que les technologies comme les livres électroniques et les lecteurs d'écran peuvent remplacer le Braille. La question est d'envergure mondiale, dans les pays en développement comme dans les pays développés. Au Royaume-Uni par exemple, seulement 4 % des enfants aveugles et malvoyants d'entre 5 et 16 ans savent lire le Braille. Cela représente 850 enfants sur un total qui peut se monter à plus de 25 000. Le Braille est également l'équivalent non-technologique à la lecture et l'écriture imprimées, et les personnes qui ne peuvent se permettre les nouvelles technologies sont donc plus à même de souffrir de cette baisse de l'enseignement en Braille et de l'étendue de cette méthode. Il est important de ne pas oublier les anciens systèmes, essentiels malgré l'introduction des nouvelles technologies.

L'UMA souhaite insister sur le fait que les autres formats accessibles, y compris ceux accessibles via la technologie, n'entrent pas du tout en concurrence avec le Braille mais se complètent mutuellement. Tout comme les livres audio ou les livres électroniques ne peuvent remplacer les livres papier pour les personnes voyantes, les livres en Braille ne peuvent être entièrement remplacés car ils font partie intégrante d'un véritable enseignement et de la rééducation des personnes aveugles. L'importance du Braille ne saurait être mieux décrite que par l'ancien Secrétaire Général de l'UMA, Pedro Zurita, qui écrit ce qui suit :

« Cher Louis, vois-tu ce que je veux te dire... ? ... J'exhibe avec orgueil ton invention dans n'importe quelle partie du monde.  Je lis toutes sortes de documents avec le système que tu as conçu, debout, allongé, assis... en somme n'importe comment. Ton système de points, cher Louis, nous a permis à beaucoup de personnes aveugles et à moi-même d'avoir de la dignité, de la liberté, de l'indépendance et beaucoup d'heures de plaisir spirituel sans précédent. » (Cliquez sur le lien suivant pour télécharger la Lettre ouverte à Louis Braille de Pedro Zurita : www.worldblindunion.org/French/Resources/Pages/General-Documents.aspx). 

Pour la Journée Mondiale du Braille 2016, l'UMA appelle toutes les parties prenantes à faire leur part des choses pour garantir que l'enseignement et l'investissement en Braille restent une priorité :

  • Nous prions les Nations Unies et les organisations afférentes comme l'UNESCO, d'améliorer la promotion du Braille comme l'établit la CRPD de l'ONU.
  • Nous appelons les États Parties à assumer les responsabilités souscrites à travers la CRPD, et donc

o   à faciliter l'accès aux supports en Braille

o   à promouvoir l'enseignement des enfants, jeunes et adultes aveugles et malvoyants qui tireraient de grands avantages de l'instruction en Braille et de la lecture et de l'écriture en Braille

o   à garantir la formation de professionnels de l'enseignement du Braille et l'adaptation des supports en Braille​

  • Nous prions toutes les organisations membres de l'UMA, éducateurs et professionnels voués à aider les aveugles, et le collectif des aveugles eux-mêmes, de promouvoir l'emploi du Braille dans tous les aspects de la vie communautaire, culturelle, économique, sociale et politique.


Pour de plus amples informations, contacter :

Union Mondiale des Aveugles
Caitlin Reid
Coordinatrice des Communications
Caitlin.Reid@wbu.ngo

 ​​