Skip Navigation LinksAccueil > Nouvelles > Communiqué de Presse de l’UMA en l'honneur de la Journée Internationale des Personnes Handicapées 2015

Communiqué de Presse de l’UMA en l'honneur de la Journée Internationale des Personnes Handicapées 2015

                                                                                 2015 logo - fr.png

Toronto, 3 de décembre : L’année 2015 a été une année cruciale pour les personnes handicapées, ainsi que pour la société civile mondiale et le système de l’ONU dans son ensemble. Les gouvernements du monde entier, les acteurs de la société civile et les citoyens se sont unis pour décider de la voie à suivre pour l’agenda de développement post-2015, ce qui a débouché sur les Objectifs de Développement Durable (ODD). Les ODD marqueront l’orientation du travail et du financement de la communauté du développement global pour les 15 années à venir. Les personnes handicapées, y compris les aveugles, ont fait partie des nombreuses voix qui ont demandé des objectifs mondiaux aussi solides qu’inclusifs. Le thème de la Journée internationale des personnes handicapées 2015, « L’inclusion compte : accès et autonomisation pour les personnes de toutes capacités », est donc tout à fait approprié, car plusieurs des ODD couvrent l’inclusion et l’accessibilité. Le Secrétariat pour la Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées (SCRPD) a également identifié trois sous-thématiques clé qui mettent l’accent sur le besoin de « réduire les inégalités et de faire tomber les barrières pour une participation égalitaire des personnes handicapées au sein de la société ».


Sous-thématique 1 : Rendre les villes inclusives et accessibles pour tous. 

L’inclusion totale de toutes les personnes handicapées, y compris les personnes à basse vision et aveugles, est essentielle pour leur éducation, leur emploi, l’accès à l’information et donc l’égalité. La conception universelle est une part essentielle de la confection des villes, environnements et produits accessibles et inclusifs. La conception universelle est la « conception de produits et environnements utilisables par toutes les personnes, dans la plus vaste mesure possible, sans besoin d’adaptation ou de conception spécialisée » (Martine Abel-Williamson, Responsable stratégique de l’UMA pour l’accès à l’environnement). Les principes de la conception universelle sont au nombre de sept, et ils ont été établis en vue de fournir une orientation pour un vaste éventail de disciplines (lien vers les sept principes de conception : www.cad.ca/la_conception_universelle.php​​​).
Si ces principes sont utilisés correctement, ils peuvent assurer que les produits soient facilement utilisables par toutes les personnes et tous les groupes, y compris les personnes à basse vision et aveugles, indépendamment de l’expérience, des connaissances, du handicap, de la taille physique, des aptitudes langagières ou de la concentration actuelle et des niveaux d’énergie de l’utilisateur. Des exemples de conception universelle sont les produits Apple dotés de caractéristiques d’accessibilité intégrées, les boutons d’ascenseur en braille et les signaux de stop pour les véhicules en circulation. Cette sous-thématique et l’importance de la conception universelle peuvent être introduites à l’
ODD nº11 – Villes et établissements humains ouverts à tous, sûrs, résilients et durables. Veuillez suivre ce lien pour en savoir plus concernant les 17 ODD et les objectifs qui leur correspondent :
www.un.org/sustainabledevelopment/fr/objectifs-de-developpement-durable/​ 


Sous-thématique 2 : Amélioration des statistiques et données concernant les handicapés.

Les données nationales et mondiales concernant les personnes handicapées font cruellement défaut. Afin de connaître plus précisément quelles sont les barrières et la discrimination auxquelles se heurtent les personnes handicapées, et savoir comment améliorer les politiques et les programmes permettant d’éliminer ces barrières, il nous faut des données précises. Au sein du cadre des ODD, on trouve de multiples cibles et indicateurs dotés d’exigences de données pour chaque objectif, qui vont permettre de mesurer la progression (ou la stagnation) du travail de développement correspondant à cet objectif. Si ces objectifs et indicateurs n’appellent pas explicitement à des données décomposées sur les aspects essentiels de la vie des personnes handicapées, à savoir les données relatives à la santé, à l’éducation et à l’emploi, ces personnes seront oubliées comme elles l’ont été dans les agendas du développement dressés par le passé. Ces indicateurs devraient être prêts pour le mois de mars 2016, de sorte qu’il est impératif pour nous tous d’exercer notre plaidoyer direct auprès des gouvernements et des offices nationaux de la statistique concernant l’importance de disposer d’indicateurs propres aux handicapés pour les ODD. Pour en savoir plus concernant cette question, veuillez suivre le lien ci-dessous vers le kit d’outils de plaidoyer IDA-IDDC en anglais : www.internationaldisabilityalliance.org/en/article/ensuring-disability-measured-sdgs​  


Sous-thématique 3 : Inclusion des personnes ayant un handicap invisible dans la société et développement.

Les personnes ayant un « handicap invisible » sont souvent oubliées et mal comprises. Le SCRPD défend qu’il est important « d’inclure les caractéristiques uniques des handicaps invisibles lors de la prise de mesures en faveur d’une participation pleine et de l’égalité des chances pour les personnes handicapées ». Les personnes ayant un handicap invisible comprennent les personnes à basse vision mais qui n’utilisent pas de canne blanche, ni de chien-guide, ni aucun autre dispositif d’aide visible, et ce sont souvent des personnes âgées.
Les caractéristiques des personnes à basse vision, comme un bon éclairage et un contraste adéquat, sont souvent oubliées lors de la conception des espaces et des produits, même si ces caractéristiques sont un élément important de l’accessibilité et de l’inclusivité et qu’elles doivent donc être classées parmi les caractéristiques destinées aux personnes aveugles. Pour en savoir plus concernant les problèmes qui se posent aux personnes ayant un « handicap invisible », suivez le lien ci-après vers le site web du SCRPD, UN Enable : 
www.un.org/development/desa/disabilities-fr/

 

L'Union Mondiale des Aveugles (UMA) est l'organisation mondiale qui représente les quelques 285 millions de personnes aveugles et malvoyantes dans le monde. Ses membres sont des organisations dirigées par des personnes aveugles qui parlent en leur propre nom, des organisations qui servent le collectif dans plus de 190 pays, ainsi que des organismes internationaux qui travaillent dans le domaine du handicap visuel.

 

Pour de plus amples informations, contacter :
Union Mondiale des Aveugles
Coordinatrice des Communications
​Caitlin.Reid@wbu.ngo ​


 ​​​​​