Skip Navigation LinksAccueil > Nouvelles > Communiqué de presse de l'UMA pour la Journée Mondiale de la Vue 12 octobre 2017

Communiqué de presse de l'UMA pour la Journée Mondiale de la Vue 12 octobre 2017

« La vue, ça compte »

Près de 300 millions de personnes dans le monde sont aveugles ou malvoyantes, selon les estimations. L'Union Mondiale des Aveugles (UMA) accueille donc cette année la Journée Mondiale de la Vue sous le titre « La vue, ça compte ». La Journée Mondiale de la Vue (WSD pour les sigles en anglais) est une journée internationale qui a lieu tous les ans le deuxième jeudi d'octobre. Elle vise à sensibiliser le public en matière de prévention et de traitement de la perte de vision. Cette année, la Journée Mondiale de la Vue aura lieu le 12 octobre.

D'après l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 285 millions de personnes sont malvoyantes dans le monde, dont 39 millions d'aveugles et 246 millions de personnes à basse vision. Près de 90 % des malvoyants du monde vivent dans des environnements à faibles revenus, tandis que 82 % des personnes aveugles ont 50 ans ou plus. Du fait de la progression démographique et du vieillissement, ces chiffres devraient encore augmenter d'ici à l'année 2020.

L'OMS estime que 80 % des cas de malvoyance peuvent être évités. La prévention et le traitement de la perte de vision sont parmi les interventions sanitaires les plus rentables et les plus réussies. Cela dit, les erreurs de réfraction non-corrigées sont la principale cause de la malvoyance modérée et sévère. La cataracte reste la première cause de cécité dans les pays à faibles revenus et à revenus moyens.

Reconnaissant la cécité et la malvoyance comme étant une question de droits de l'homme, l'Union Mondiale des Aveugles (UMA) lance un ferme appel aux gouvernements pour qu'ils honorent leurs engagements envers la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CRPD) et les Objectifs de développement durable (ODD), principes qui cherchent à protéger les droits fondamentaux des personnes handicapées. Les états qui ont ratifié la Convention et se sont engagés à respecter les ODD sont tenus de garantir que les personnes handicapées ont le droit de jouir du niveau de santé le plus haut possible sans discrimination.

La CRPD affirme que les états parties doivent « fournir aux personnes handicapées les services de santé dont celles-ci ont besoin en raison spécifiquement de leur handicap, y compris des services de dépistage précoce et, s'il y a lieu, d'intervention précoce, et des services destinés à réduire au maximum ou à prévenir les nouveaux handicaps, notamment chez les enfants et les personnes âgées ».

L'Union Mondiale des Aveugles demande donc aux gouvernements d'allouer les budgets suffisants aux soins sanitaires et de garantir que les personnes handicapées, en particulier celles qui sont aveugles et malvoyantes, aient entièrement accès à des services sanitaires abordables et de qualité, à des dispositifs d'aide et à des services d'éducation et de rééducation. Les gouvernements doivent aussi procéder à un dépistage précoce et fournir les services d'intervention requis pour minimiser et prévenir la cécité évitable. De plus, l'UMA prie les gouvernements de s'assurer de la disponibilité, de la connaissance et de l'utilisation des dispositifs et technologies d'aide conçus pour les personnes à basse vision et aveugles, comme les lunettes, le braille et la canne blanche. En outre, il est important que les gouvernements continuent à fournir la formation nécessaire aux professionnels et au personnel sanitaire et s'assurent que ces services soient accessibles, en particulier dans les zones rurales.

L'UMA en appelle aussi aux états parties de la CRPD et des ODD pour la fourniture de données fréquemment mises à jour indiquant quelle est leur progression par rapport aux questions de santé et au bien-être de leur population handicapée, en particulier les femmes et les enfants aveugles et à basse vision.

L'Union Mondiale des Aveugles ambitionne une communauté où les aveugles ou les malvoyants ont la capacité de prendre part sur un même pied d’égalité à tous les aspects de la vie, comme ils l’auront choisi. En cette nouvelle Journée Mondiale de la Vue, l'UMA adopte VISION 2020​, initiative globale vouée à éliminer la cécité évitable et programme de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de l'Agence Internationale pour la Prévention de la Cécité (IAPB).

L'Union Mondiale des Aveugles représente quelques 285 millions d'aveugles et de malvoyants dans le monde. Ses membres sont des organisations de personnes aveugles qui parlent en leur propre nom, des organisations qui servent le collectif dans plus de 190 pays, ainsi que des organismes internationaux qui travaillent dans le domaine du handicap visuel.

Contact pour toute information complémentaire :

Terry Mutuku, Responsable des Communications, Union Mondiale des Aveugles

Terry.Mutuku@wbu.ngo​​​​​​​​​