Skip Navigation LinksAccueil > Nouvelles > Communiqué de presse de la Journée Mondiale de la Vue

Communiqué de presse de la Journée Mondiale de la Vue

Toronto, le 8 octobre, 2015 : 

En septembre dernier, l'ONU a finalisé une nouvelle série d'objectifs de développement, les Objectifs de développement durable (ODD) qui constitueront l'axe du travail de développement et du financement à l'international pour les 15 prochaines années. Les ODD remplaceront les Objectifs de développement du millénaire (ODM) qui ont été adoptés en 2000 et ont dominé la scène du développement international ces 15 dernières années. Les ODM étaient limités dans leur portée et n'ont finalement pas eu tellement d'effets positifs sur les vies des personnes handicapées. Heureusement, le processus post-2015 s'est déjà révélé plus inclusif, avec un haut niveau de contribution de la part de la société civile, y compris les organismes suivants : International Disability Alliance, International Disability and Development Consortium et Union Mondiale des Aveugles. Ces organismes fournissent plusieurs références directes aux personnes handicapées.

La société civile a sans relâche fait ​campagne au cours du processus de négociation des ODD en faveur d'une exigence de données qui permettrait de mesurer effectivement l'impact des ODD sur différents groupes, dont les personnes handicapées. Nous allons continuer à contrôler étroitement cette question car il est essentiel que ces données soient prestement disponibles sous des formats accessibles, de sorte à pouvoir être pertinentes pour les personnes aveugles et à basse vision.

N
ous avons également travaillé dur pour garantir que la santé oculaire soit un élément de mesure du succès des objectifs visés et des indicateurs fixés. La lutte contre les maladies oculaires devrait se révéler plus difficile au cours des 15 prochaines années, car l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) prévoit que celles-ci auront doublé pendant la période 1990-2020. Le poids des maladies oculaires est plus lourd dans les pays pauvres, puisque 90 % de l'ensemble des cas mondiaux de gros handicaps visuels sont recensés dans les pays en développement.

Les personnes aveugles ou à très basse vision dans les pays pauvres ont nettement moins de chances d'aller à l'école (10 % seulement y vont), de décrocher un emploi (90 % sont au chômage) et de participer pleinement et sur un même pied d'égalité à la vie sociale en tant que citoyen. Tous ces facteurs font que de nombreuses personnes aveugles et à basse vision vivent dans la pauvreté et l'isolement social. Nous espérons donc que les ODD et la communauté du développement mondial dans son ensemble tiendront leurs promesses et contribueront à mettre un terme à ce cercle vicieux de pauvreté et d'isolement. Pour que les ODD soient couronnés de succès et mènent à des résultats positifs pour les personnes aveugles et malvoyantes, ils doivent inclure des projets de prévention de la cécité, puisque 80 % de tous les handicaps visuels pourraient être évités ; sans oublier de porter une attention accrue aux liens entre handicap et mauvaise santé oculaire et pauvreté et isolement.

L'Union Mondiale des Aveugles demande à toutes les parties concernées, particulièrement au sein des organisations gouvernementales et de développement international, de travailler dur pour mettre en place les ODD de sorte à capter l'esprit solide et inclusif qui les imprègne depuis leur rédaction, et de cesser d'exclure les personnes handicapées de l'agenda de développement global.

Nous appelons aussi les gouvernements et les organisations s'occupant des questions de développement à mettre en œuvre les ODD pour s'assurer d'inclure des projets portant sur la prévention de la mauvaise santé oculaire, la sensibilisation à l'engagement d'initiatives consacrées au handicap et à la santé oculaire, et des services offrant un soin continu (y compris des outils technologiques essentiels, équipements, ressources,
services médicaux et de rééducation) pour répondre aux besoins uniques des personnes à basse vision et aveugles.

Nous devons tous travailler dur pour tirer le meilleur parti de cette opportunité exceptionnelle d'établir un nouveau cadre de développement global qui peu à peu allègera le fardeau de la santé oculaire, et donnera des résultats réels, tangibles et positifs pour la vie des personnes aveugles et malvoyantes du monde entier pour les 15 prochaines années des ODD.

 

L'Union Mondiale des Aveugles (UMA) est l'organisation mondiale qui représente les quelques 285 millions de personnes aveugles et malvoyantes dans le monde. Ses membres sont des organisations dirigées par des personnes aveugles qui parlent en leur propre nom, des organisations qui servent le collectif dans plus de 190 pays, ainsi que des organismes internationaux qui travaillent dans le domaine du handicap visuel.

 

Pour de plus amples informations, contacter :

Union Mondiale des Aveugles
Caitlin Reid
Coordinatrice des Communications
Caitlin.Reid@wbu.ngo​