Skip Navigation LinksAccueil > Nouvelles > L’importance de l’apprentissage du Braille - Communiqué de presse de l’UMA - Journée Mondiale du Braille

L’importance de l’apprentissage du Braille - Communiqué de presse de l’UMA - Journée Mondiale du Braille

4 Janvier 2017

Toronto, Canada : Le 4 janvier, nous fêtons la Journée Mondiale du Braille et l’immense impact que l’invention de Louis Braille a eu sur la vie des personnes aveugles du monde entier. Le Braille a toujours été et restera toujours bien plus qu’un simple outil pour les aveugles qui l’emploient. Le Braille incarne la compétence, l’indépendance et l’égalité.

Le Braille n’est pas un code voué à être déchiffré mais une méthode de lecture et d’écriture qui équivaut aux caractères imprimés pour les personnes voyantes. La façon dont les aveugles et les malvoyants développent leurs aptitudes en termes d’apprentissage est peut-être différente mais l’objectif reste le même : employer des outils de lecture, d’écriture et autres pour obtenir et comprendre des informations importantes et les faire passer à leurs pairs et aux autres.

Bien des choses ont changé depuis l’invention du Braille il y a presque 200 ans, tant sur le plan de la pratique didactique que sur le plan technologique. De nos jours, les étudiants ont accès à différents types de dispositifs comme les affichages en braille dynamique et/ou les appareils de prise de note en braille (un ordinateur spécial pour les utilisateurs du braille), et les manuels en Braille actuellement utilisés sont souvent produits par des embosseuses à grande vitesse associées à un logiciel de traduction permettant de convertir les mots imprimés en Braille. Néanmoins, le Braille reste tout aussi important et fondamental qu’au premier jour.

La communauté aveugle est très inquiète d’observer que le soutien à l’enseignement, l’emploi et l’investissement en Braille baisse, en particulier parmi les éducateurs et les gouvernements, qui croient que les technologies comme les livres électroniques, les livres audio et les lecteurs d’écran peuvent remplacer le Braille. Cette question se pose à l’échelle mondiale, dans les pays développés et dans les pays en développement. « Les formats alternatifs comme les livres audio, qui sont en général moins chers que le Braille, ne peuvent le remplacer et les progrès comme les nouveaux affichages en Braille dynamique, plus abordables, viendront vraiment soutenir l’apprentissage du Braille à l’avenir », déclare Kevin Carey, le nouveau Président du Conseil Mondial du Braille.

Les progrès technologiques sont certes bienvenus, mais nous recommandons d’employer la technologie pour améliorer l’utilisation du Braille, pas pour le remplacer. On en veut pour preuve le fait que les personnes qui ont l’opportunité d’acquérir pleinement des aptitudes de lecture et d’écriture en Braille affichent de meilleures capacités d’apprentissage, une meilleure éducation et de meilleures opportunités de trouver un emploi que les personnes dont l’apprentissage a d’abord été soutenu par la technologie vocale.

L’alphabétisation – soit la capacité de lire et d’écrire – est essentielle pour une éducation réussie, une carrière professionnelle et une bonne qualité de vie dans le monde d’aujourd’hui. Qu’il s’agisse de savourer un bon roman, de noter un numéro de téléphone, de dresser la liste des courses ou de rédiger un rapport sur l’ordinateur, l’alphabétisation est synonyme d’une participation effective à la maison et au sein de la société.

L’Union Mondiale des Aveugles recommande fortement que tous les enfants aveugles et malvoyants se voient offrir la possibilité d’apprendre et de manier correctement le Braille (lecture et écriture) et de recevoir une instruction de la part de personnes soigneusement formées et qualifiées pour enseigner le Braille.

Nous recommandons aussi fortement de donner accès à toutes les personnes aveugles à une grande variété de livres et de publications actualisés en Braille. Cette recommandation peut en partie se matérialiser grâce aux gouvernements s’ils ratifient le Traité de Marrakech car ce traité autorise des exceptions au droit d’auteur en vue de faciliter la création d’ouvrages accessibles et aux œuvres sous copyright et permet l’importation et l’exportation de ces supports d’un pays à l’autre.

Pour lire notre Déclaration de position révisée consacrée à l’apprentissage du Braille, qui comprend une liste complète des recommandations que nous faisons et une description de l’alphabet Braille, veuillez cliquer ici.


L'Union Mondiale des Aveugles (UMA) est l'organisation mondiale qui représente les quelques 285 millions de personnes aveugles et malvoyantes dans le monde. Ses membres sont des organisations de personnes aveugles qui parlent en leur propre nom, des organisations qui servent le collectif dans plus de 190 pays, ainsi que des organismes internationaux qui travaillent dans le domaine du handicap visuel.


C
ontact pour toute information complémentaire :
Caitlin Reid
Responsable des Communications, Union Mondiale des Aveugles
Caitlin.Reid@wbu.ngo

​​​​​