Skip Navigation LinksAccueil > À propos de l’UMA > Succès atteints par l'Union Mondiale des Aveugles (mise à jour février 2015)

Succès atteints par l'Union Mondiale des Aveugles (mise à jour février 2015)

Depuis sa création en 1984, l’Union Mondiale des Aveugles travaille sur diverses questions relevant des droits de l’homme dans le monde, qui affectent la vie quotidienne de millions de personnes aveugles, malvoyantes et handicapées. Nous avons fait de grands progrès par rapport à nos objectifs dans tous nos domaines de travail. Voici un résumé de certains des succès que nous avons atteints au cours des 30 dernières années :

1.   L’UMA, en tant qu'organisation non-gouvernementale, possède le statut de consultant auprès des Nations Unies, (ONU), du Conseil Économique et Social (ECOSOC) ainsi que d’autres agences de l’ONU importantes pour sa mission. L’UMA travaille avec toutes sur diverses politiques qui pourraient affecter les vies des aveugles et des malvoyants. Ces agences avec lesquels nous entretenons une relation consultative sont, entre autres : ECOSOC, OMS, OMPI, ISO, OIT, UNICEF, UNESCO, UPU, CONGO et ONG/OPH. 
Nous effectuons fréquemment des propositions écrites ou orales à ces agences ou aux organes des Nations Unies créés en vertu de traités concernant les questions importantes pour les aveugles et les malvoyants et assistons régulièrement à la Conférence des États Parties pour passer en revue chaque année la CRPD à l’ONU. Actuellement, nous défendons et travaillons à la consultance des objectifs de développement mondial Post 2015 pour garantir qu’ils incluent les personnes handicapées et que des données soient collectées concernant l’impact du projet Post 2015 pour les personnes handicapées.

2.   Vision Alliance a vu le jour en 2009 à travers l’union informelle de trois grands groupes travaillant dans le domaine de la cécité et de la déficience visuelle au plan international : l’UMA, l’IAPB (Agence Internationale pour la Prévention de la Cécité) et l’ICEVI (Conseil International pour l’Éducation des Personnes Déficientes Visuelles).
Ce travail en commun permet d’aborder des questions relevant de la cécité et de la santé oculaire, de la prévention de la cécité, de la réadaptation des personnes aveugles, de l’accès à la société, de l’éducation des enfants aveugles, et des droits humains des personnes aveugles et malvoyantes dans le monde.
 
Vision Alliance prête sa voix collective à des efforts de plaidoyer renforcés au plan global.

3.   L’UMA a été consultée pour la rédaction du Rapport consacré au Handicap de l’Organisation Mondiale de la Santé de 2011​ en vue de garantir la précision et l’adéquation des informations données concernant la cécité et la déficience visuelle.

4.   L’UMA a été un acteur clé dans le développement de la première charte des droits de l’homme de l’ONU du XXIème siècle : la Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées. Nous avons travaillé avec l’ONU et d’autres organisations internationales de personnes handicapées pour assurer que les besoins particuliers des aveugles et des malvoyants soient inclus dans ce document historique, ratifié par plus de 150 pays jusqu’à cette date. L’UMA a également créé un kit d’outils et d’autres ressources pour ses membres, de sorte à leur permettre de comprendre et de mettre plus efficacement en œuvre et surveiller le respect de la CRPD aux plans national et local.

5.   L’UMA a pris la tête de la promotion et du plaidoyer en faveur du développement du Traité de Marrakech visant à faciliter l’accès aux ouvrages publiés pour les personnes aveugles, malvoyantes ou autres, ayant des difficultés à la lecture des caractères imprimés​, adopté par l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle en juin 2013. 
Ce Traité, une fois en vigueur, permettra le partage transfrontalier de livres accessibles et la reproduction de livres sous formats accessibles, et donc aidera à accroître l’alphabétisation parmi les aveugles. Nous avons travaillé sur ce traité en partenariat avec l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), la Fédération Internationale des Associations de Bibliothèques (IFLA) et d'autres partenaires internationaux, de sorte à offrir un accès amélioré à l’information pour les personnes aveugles ou à basse vision.

6.   L’UMA travaille avec le Forum Mondial de l’ONU pour l’harmonisation de la règlementation relative aux véhicules sur la question des véhicules silencieux/hybrides qui posent de grands dangers aux personnes aveugles, incapables de détecter leur présence lorsqu’ils sont à l’arrêt ou approchent à faibles vitesses. C’est actuellement une question récurrente car il y a un manque persistant de compréhension de la gravité de la question et un désir de la part des fabricants de mettre en place volontairement plutôt que sous la contrainte les normes et règlementations.

7.   L’UMA a donné son feedback à Apple, Google, Microsoft et autres développeurs de software et fabricants technologiques pour garantir l’intégration directe des caractéristiques d’accessibilité à la technologie plutôt que de devoir ajouter des patchs ultérieurement. Cela aide les aveugles à employer la même technologie que les autres, chose vitale dans les environnements de travail.

8.   L’UMA est un partenaire central du Programme de Développement Institutionnel (IDP) en partenariat avec Sightsavers International (UK) et Perkins International (USA). Ce programme aide à la formation d’hommes et de femmes Africains aveugles et malvoyants en matière de leadership et de développement organisationnel. 
Les programmes de l’IDP comprennent le travail de développement organisationnel dans des pays d’Afrique choisis, un Institut du Management Sénior pour la formation de nouveaux leaders et les Forums Afrique pour le partage de l’information et le développement continu.

9.   L’UMA a organisé de nombreux forums mondiaux sur les questions concernant les aveugles et les malvoyants,
à savoir : réadaptation (Thaïlande, 1994), alphabétisation (Uruguay, 1996), droits de l’homme (Uruguay, 1998), Braille 21 (Allemagne, 2011), femmes aveugles et malvoyantes en 1996, 2000, 2004 et 2008 ; Congrès de l’enfance (Espagne 2008) et Forum de la Diversité en 2012.

10. L’UNESCO a reconnu le Braille comme étant une écriture spéciale permettant l’accès au langage pour les aveugles.

11. L’UMA a assuré le maintien du système postal gratuit pour les aveugles. Depuis la fin des années 1800, les systèmes postaux de nombreux pays du monde garantissent l’affranchissement gratuit pour l'envoi du matériel en Braille. Ce privilège a dû être révisé ces dernières années du fait de la privatisation des systèmes postaux et de la prolifération des aides et du matériel de lecture n’étant pas en Braille. Les interventions de l’UMA et son exercice de plaidoyer ont réussi à maintenir ce droit et à accroître la gamme de supports accessibles susceptibles de bénéficier de ce service de poste gratuite. Ce succès s’est matérialisé par une mise à jour de la Convention de l’UPU lors de la rencontre de l’Union Postale Universelle (UPU) de 2012.

12. Abolition des armes laser en tant qu'armes de guerre. Ceci a été rendu possible grâce à l'intervention du comité de l'UMA chargé des droits de l'homme à la fin des années 1990, qui avait alors mis en évidence la perte de vision causée par les armes laser.

13. Soutien à l'initiative de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de l'Agence Internationale pour la Prévention de la Cécité (IAPB), qui vise à mettre en place le Programme Le Droit de Voir de Vision 2020, actuellement en fonctionnement dans de nombreux pays et dans le monde, et qui a conduit à une réduction de la cécité évitable dans les endroits les plus vulnérables du monde ;

14. L'UMA a été apporté une contribution clé au développement et à la monitorisation des Règles Standard de l'ONU pour l'égalité des chances pour les personnes handicapées, adoptées en décembre 1993. Bien que ne constituant pas un instrument contraignant au plan juridique, les Règles Standard représentent un fort engagement moral et politique des gouvernements à agir pour atteindre l'égalité des chances pour les personnes handicapées.
Ces règles standard ont été pour la plupart remplacées par la CRPD des Nations Unies mais ont constitué un développement important et ouvert la voie au déploiement de cette CRPD. 

15. L'UMA est, conjointement à l'ICEVI (Conseil International pour l'Éducation des personnes déficientes visuelles), partenaire de la Campagne EFA-VI (Éducation pour tous les enfants déficients visuels), campagne lancée en 2006.

16. L'UMA joue le rôle d'arbitre des standards internationaux pour les besoins des aveugles et malvoyants en Braille, technologies et déplacements internationaux, et participe annuellement à des conférences qui portent sur les dernières nouveautés dans ces domaines.

17. L'UMA propose quatre bourses différentes destinées aux étudiants aveugles et malvoyants qui souhaitent élargir leur formation.

18. Les travaux avec l'UNICEF permettent d'assurer que les besoins des enfants aveugles et malvoyants soient entendus au sein des programmes mis en place et à travers la Convention sur les droits de l'enfant.

19. Concrétisation des droits des femmes et de leur potentiel de leadership à travers des programmes de développement pour les femmes aveugles et à basse vision, en assurant leur implication dans l'organisation qui les représente.

20. Soutien à la conservation et préservation du Musée Louis Braille et aux activités de pression auprès du gouvernement français et de l'UNESCO en vue de faire classer le lieu de naissance de Braille parmi les sites du patrimoine mondial.

21. Création et maintenance du site web Project Aspi​ro​, consacré aux ressources de l'emploi et qui fournit aux personnes en recherche d'emploi, familles, prestataires de services et employeurs des informations et ressources qui vont aider à faire tomber les barrières et améliorer les possibilités de trouver un travail pour les aveugles et les malvoyants.

​​​​​​​​